"Depuis la nuit des temps"...a nocte temporis se veut un clin d'oeil au passé, à ce qui change, mais aussi à ce qui demeure inchangé.

Fort de nombreuses années en tant que soliste auprès de chefs tels William Christie, Philippe Herreweghe, Hervé Niquet, Christophe Rousset et bien d'autres, c'est dans une volonté de présenter une musique historiquement informée et de toucher un public le plus large possible que Reinoud Van Mechelen fonde son ensemble en 2016.

S'entourant de musiciens animés de la même passion, les deux enregistrements d'a nocte temporis ('Erbarme dich' - airs de JS Bach pour ténor et flûte (2016) et 'Clérambault, cantates françaises'' (2018) Alpha Classics) ont été acclamés par la critique et ont reçu entre autres deux CHOC de Classica, Cinq Diapasons, un Diapason d'Or et le Prix Caecilia du meilleur enregistrement.

Après une belle tournée autour du programme Bach et des concerts à Varsovie, Paris, Bruxelles, Amsterdam, Pavia, l'ensemble continue sur sa belle lancée et est invité dans des lieux prestigieux tels le Festival Radio France (Montpellier), MA Festival (Bruges), Bozar (Bruxelles), la Chapelle Royale du Château de Versailles ou encore le Wigmore Hall.

 

Reinoud Van Mechelen

Diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles (classe de Dina Grossberger) en 2012, Reinoud Van Mechelen se voit décerner en 2017 par l'Union de la presse musicale belge le prestigieux Prix Caecilia du "Jeune Musicien de l'année". Une reconnaissance „maison“ pour un artiste déjà très en vue sur la scène internationale.

En 2007, Reinoud Van Mechelen se fait remarquer dans le cadre de l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay, sous la direction musicale d’Hervé Niquet. En 2011, il intègre „Le Jardin des voix“ de William Christie et Paul Agnew et s’impose rapidement comme soliste régulier des Arts florissants. Avec eux, il se produit sur des scènes telles que le Festival d’Aix-en-Provence, le Festival d’Edimbourg, le Château de Versailles, le Théâtre Bolchoï à Moscou, le Royal Albert Hall et le Barbican Centre à Londres, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, la Philharmonie de Paris, l’Opéra Comique et la Brooklyn Academy of Music à New York.

Les invitations de grands ensembles baroques affluent: Collegium Vocale, Le Concert Spirituel, La Petite Bande, Les Talens Lyriques, Pygmalion, Le Poème Harmonique, Il Gardellino, Insula Orchestra, L’Arpeggiata, Ludus Modalis, B’Rock, Ricercar Consort, Capriccio Stravagante, Scherzi Musicali, European Union Baroque Orchestra.

En 2014, il chante pour la première fois l’Evangéliste dans La Passion selon Saint Jean de J. S. Bach avec le Royal Liverpool Philharmonic, rôle qu’il reprendra prochainement avec l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, entre autres. Il aborde également le rôle-titre dans Dardanus de Rameau à l'Opéra national de Bordeaux ainsi que celui de Zoroastre (toujours Rameau) en concert au Festival de Radio-France Occitanie Montpellier, au Festival d'Aix-en Provence, au Festival de Beaune, au Théâtre royal de Versailles et au Theater an der Wien, le tout sous la direction musicale de Raphaël Pichon. En 2016/17, il fait ses débuts à l’Opéra de Zürich (Jason dans Médée de Charpentier), sous la direction de William Christie. Il est également Belmonte (Die Entführung aus dem Serail) avec l’Orchestre de Chambre de Paris et Gérald (Lakmé) avec l’Orchestre de la radio bavaroise, deux prises de rôle qui marquent un élargissement significatif de son répertoire.

Citons au nombre des temps forts de la saison 2017/18, outre de nombreux récitals avec son ensemble, a nocte temporis, sa participation à la tournée anniversaire des 30 ans du Concert Spirituel („Un Opéra imaginaire“) et à deux tournées avec Les Arts florissants (Actéon de Charpentier en tournée aux Etats-Unis, "Selva Morale" de Monteverdi à Paris, Versailles, Caen, Berlin, Londres). Il abordera également le rôle titre dans Pygmalion de Rameau à l’Opéra de Dijon avant de faire ses débuts au Théâtre royal de la Monnaie et au Staatsoper Berlin.

Reinoud Van Mechelen a participé à nombre d’enregistrements CD et DVD. A l'automne 2016 paraît "Erbarme Dich", son premier CD solo sous le label Alpha Classics (programme J. S. Bach), qui est encensé par la critique et se voit décerner un "Choc Classica“ (qui se réjouit d’"un Bach béni des dieux“) ainsi que le Prix Caecilia 2016 du meilleur enregistrement de l'année (10 enregistrements reçoivent cette récompense). Son deuxième enregistrement solo chez Alpha Classics vient de paraître ("Clérambault, cantates françaises") et reçoit le même accueil enthousiaste que le premier.

Février 2018